[Sunday motivation]Comment dealer avec les personnes difficiles

Dealer avec les personnes difficiles est l’un des challenges les plus difficiles que l’on pourrait connaître( ce n’est pas l’Ice Bucket Challenge,lol) en tant qu’être  humain. On voudrait que tous les hommes soient comme on les voit. On éssai de changer les personnes, de définir ce qu’ils sont, de les façonner à l’image que nous aimerions les voir. Mais j’ai une bonne nouvelle,nous sommes tous différents et c’est ce qui fait notre richesse.
 On a tous fait cette erreur de vouloir changer certains de nos proches, j’en fait moi-même partie. Mais j’ai fini par me rendre compte qu’une personne ne changera pas parce que vous la lui dictez. Non !
  Ainsi notre première réaction quand notre voeu ne se réalise pas, est le rejet au lieu d’aimer et de comprendre.
  Je sais qu’il est parfois fatiguant de  gérer les humeurs des autres surtout quand vous n’êtes pas responsable de ces humeurs. Alors comment y arriver ? Voici des pistes de solutions qui vous aideront.
Saviez-vous que les grenouilles avaient un avantage considérable sur les êtres humains ? lequel ? Eh bien ils peuvent manger tout ce qui les dérangent. Je vous promet que ce serait un grand soulagement pour nous si nous arrivions à consumer nos problèmes de relations interpersonnels au lieu que ceux-ci nous consument. En fait, qu’est ce qui vous dérangent le plus chez les gens ? L’inconscience? l’inflexibilité? l’incapacité de donner ou de recevoir ? ou encore l’incapacité de prendre des responsabilités et de les assumer ? Je vous assure que je ne supporte moi même pas les personnes colériques et incompréhensibles  quand je me surprend souvent moi même à être  incompréhensif. En fait, la vérité est qu’on est tous plus ou moins une personne difficile.
On ne peut pas donc aborder nos relations avec les autres, sans engager notre part de responsabilité. Pour avoir Beaucoup lu la Bible j’aime bien cette référence de Romain 12:18 qui dit : ”Aussi longtemps que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. L’on pourrait le paraphrasé en disant : faites du mieux que vous pouvez pour être en harmonie avec tous les hommes”.ce n’est pas de l’hypocrisie, c’est de la sagesse.
 tout part donc de votre responsabilité personnelle pas de la personne difficile en question. Si elle est difficile, c’est peut-être à cause de la manière dont vous la traitez. Dans son Livre ”Be a People person” John Maxwell l’un de mes auteurs et Mentor préféré traite  de la perspective de nos relations, c’est à dire comment nous abordons nos relation et comment nous réagissons lorsque nous sommes en difficulté parce que tout par de là ! Voilà donc quelques astuces simples pour vous aider.

Eviter de prendre leurs remarques de façon personnelle.

c’est la première erreur a éviter avec les personnes difficiles. Elles parlent souvent avec beaucoup de vigueur.Et quand une personne est en colère, le plus souvent elle ne pense pas vraiment ce qu’elle dit . leurs remarques sont moins ciblées la plupart du temps. la première des choses donc à faire est de ne pas prendre les choses de façon personnelle.

Respirez et restez calme.

Quand vous confrontez quelqu’un qui est en colère ou à fleur de peau, il ne sert à rien de lui rendre la pareille. Ça ne mène nulle part. Cela amplifie plutôt la discorde. C’est l’histoire de ce vieux couple que raconte Dale Carnegie dans son livre ”comment se faire des amis et influencer les autres.” Ils se sont promis de ne jamais hausser le ton ou la voix en même temps. Comment? lorsqu’ils sont en dispute, et que l’un d’eux hausse la voix, l’autre doit rester calme. Ainsi ils n’ont pas de risques d’amplifier un problème qui ne mérite pas de l’être. Quand vous êtes donc  en face de ce genre de personnes, respirez profondément, et restez calme. Ce n’est pas du mépris mais plutôt du respect pour l’autre personne et pour la relation que vous voulez préserver.

Communiquer plutôt que d’écouter pour répondre.

On parle souvent pour répondre que l’on ne le fait pour communiquer. On attend que la personne en face finissent rapidement pour nous permettre de répondre( sans même avoir pris la peine d’écouter dans le fond). On appelle la communication active, une communication qui vous permet d’écouter pas avec votre oreille, mais avec vos sens, pour comprendre ce que la personne ressent et pas nécessairement ce qu’elle veut dire. Écoutez donc activement. n’hésitez pas à dire à la personne que vous comprenez ce qu’elle dit et que vous le ressentez.

Séparez la personne du problème .

souvent on fait l’erreur de confondre, la personne et le problème. la personne n’est pas le problème. Il y’a la personne et il y’a le problème que vous pouvez solutionner ou essayer de faire  . Parce que cette personne en question a aussi des amis, des parents, des frères et des soeurs qui l’aiment et l’apprécient comme elle est. cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas lui dire la vérité quand il y’a lieu d’être( Mais avec tact). mais sachez séparer la personne du problème car cela peut vous aider à vous concentrer sur le problème et non sur la personne.
   Voilà les amis. N’hésitez  pas à aimer et partager cet article . A bientôt !
Lionel .V
Partager l'article.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.