[Sunday motivation] de 0 à 15 milions(Acte II) : La vraie histoire d’une femme qui est devenue millionaire grâce aux ordinateurs.

 

 

Tiré de : Ces êtres que rien n’arrête.      

 

Le jour suivant, son carnet était plein de rendez-vous. En 1980, une femme ingénieur était rare et beaucoup d’hommes d’affaire d’Amérique latine n’étaient pas habitués à dealer avec des femmes, plus particulièrement « » des petites blondes qui semblaient avoir 18 ans  ». Elle retourna ce qui pouvait sembler un handicap en avantage en jouant de son enthousiasme de jeune dame titulaire d’une haute éducation et d’une bonne expertise dans son domaine. Maria Elena nous décrit leur réaction : « Ils étaient fascinés par une jeune femme parlant de dernières technologies qu’ils ne connaissaient pas eux-mêmes ». Ils répondirent très favorablement parce que j’avais un produit intéressant, le prix était très abordable et cela leur permettait de compatir avec les grosses firmes.

Un voyage de trois semaines à travers l’équateur, le Chili, le Pérou et l’Argentine suivirent. Dans chaque pays elle utilisa les mêmes pages jaunes pour vendre ses produits. « J’ai prévu de faire des ventes de 10 000 dollars pour l’année et de retourner aux USA “. Seulement 3 semaines plus tard, elle fit 100 000 dollars en valeur de commande. Pour quelqu’un qui gagne 6 $ de l’heure à enseigner dans un laboratoire d’informatique à l’université, ce genre de chèques semblent être des millions de dollars. Bien sûr les ventes de Maria Elena ibanez compteront en millions de dollars les cinq années qui suivront. Ses ventes grimperont jusqu’a $ 15 millions de dollars. En 1987 INC. magazine plaça sa compagnie en 5 ème position sur les entreprises de Micro systèmes les plus rapides en croissance. En 1988 Maria vend la compagnie et reste jusqu’a ce qu’elle atteigne les $70 millions de dollars.

Depuis lors, elle démarra sa nouvelle compagnie de vente d’ordinateurs en Afrique. Une fois encore, les experts lui dirent que l’Afrique était trop pauvre pour acheter des ordinateurs personnels, plus particulièrement s’ils étaient vendus par une jeune femme non africaine dans une société de mal dominant. Mais Maria Elena était habituée aux réponses négatives, elle pensait que les experts avaient l’esprit court. Elle pensait en sa propre vision du futur. En 1991, elle atterrit à Nairobi, la capitale du Kenya armée d’un catalogue de produits et d’une carte. Elle s’installa dans un hôtel e pris les pages jaunes. Deux (2) semaines plus tard, elle retourna avec $150 000 dollars de commandes.

Travaillant d’abord dans son garage et ensuite dans une petite usine, elle commença à envoyer ses produits. Les commandes arrivaient de partout. En 4 mois elle envoya plus de $700 000 dollars en valeurs d’ordinateurs. Sa deuxième année, elle vendit au total $2.4 millions   de dollars et doubla ses ventes l’année suivante. Avec des ventes moyennes  de $, 13 millions de dollar durant les années 90 international high-tech marketing se hissa au rang des 500 entreprises Marketing les plus rapides en évolution de marché. Maria fut la seule personne dans le magazine à afficher une prestigieuse liste avec deux business construits à partir de zéro.

Maria Ibanez avait certes de bons produits à vendre, mais son succès était basé sur sa foi et sa détermination, et il n’y a pas de business plan dans le monde qui puisse vous donner cela.

En complément,vous êtes libre de recevoir gratuitement mon ebook : « 22 erreurs à éviter pour avoir une communication réussie  ».  juste ci-dessous. Ces astuces simples vous permettront de :
— augmenter votre productivité.
–gagner plus de confiance.
–Éliminer votre trac.
–Être un meilleur communicateur
Partager l'article.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.