Comment Nelson Mandela m’a appris a être un brillant orateur:5 principes.

 

Des personnages qui m’ont particulièrement inspiré et qui continue de le faire, Nelson Mandela garde une place de choix. Héros de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, Mandela a nourri dans la conscience collective africaine et partout dans le monde l’idée d’un homme qui est prêt à mourir pour ses convictions. Si le régime de l’apartheid par sa politique monstrueuse a voulu réduire les autres races à néant, il a surtout révélé des personnalités hors du commun et courageuses comme Mandela, Olivier Tambo, Walter Sisulu (pour ne citer que celles-ci) tous grands héros de la lutte pour la dignité des hommes en général et des hommes noirs en particulier.

Cependant, ce qui a fait de ces grands hommes des héros c’est aussi et surtout leur habileté à diriger et à parler en public. Si Mandela était reconnu comme un héron, c’est aussi et surtout à cause de son habileté à faire des discours qui réunissent son peuple et désarment ses adversaires. Comment et qu’est-ce qui caractérise en Mandela ce talent de grand orateur et comment cela a contribué à faire de moi un excellent orateur ?

Mandela, Madiba, pour les intimes et pour ceux qui l’admire. En 50 ans, Mandela est passé de l’homme politique dévoué à une légende internationale. Comment ? Et bien en grande partie grâce à ses actions, mais, croyez-moi, grâce à ses discours qui sortent de l’ordinaire. Ses discours qui ont cette habileté, cette force de vous désarmer et de vous bercer. Mais cette habileté à dresser les foules c’est bien dans les arènes de la politique que Mandela l’a acquise. C’est vrai qu’en tant qu’avocat, Mandela s’est acquis des bases. Mais c’est définitivement la politique et les débats d’idées qui ont forgé sa perspicacité en tant qu’orateur de talent.   Bref, quelles sont ces fameuses 5 règles que j’ai acquises chez Mandela, et qui font de moi un excellent orateur ?

1.créer un élan collectif

 

« Ce soir, je tends la main à chaque Sud-Africain, noir ou blanc, du plus profond de mon être. »

Si Mandela est l’une des figures de la lutte contre l’apartheid et toute forme de discrimination raciale ; il est aussi et surtout un fervent adepte de l’unité nationale. De la construction d’une Afrique du Sud Arc-en-ciel où blanc, noir, et toutes les autres doivent vivre ensemble pour réussir. C’est à juste titre que ses discours transcendent la conscience collective pour rentrer en intimité avec le « peuple » d’Afrique du Sud. L’appeler a l’unité, lui rappelé comment les difficultés vécues, traversées et vaincues ensemble, témoignent de la force du peuple dans l’unité, et non de celle du peuple noir de façon restrictive. La lutte contre l’apartheid n’est plus la lutte du peuple noir contre l’oppression des blancs, mais la lutte du peuple d’Afrique du Sud contre un système raciste. C’est à juste titre que ses discours ont eu une résonance particulière pour toutes les races en Afrique du Sud et même dans le monde par leur caractère rassembleur.

2.Parler au cœur de son Auditoire en utilisant la métaphore

 

« À mes compatriotes, je dis sans hésitation que chacun de nous est aussi intimement attaché au sol de ce magnifique pays que le sont les célèbres jaracandas de Pretoria et les mimosas du bushveld. »

Souvent, la meilleure façon d’aller au cœur de votre auditoire est d’imager votre propos. Utiliser des propos qui plus vont vers le cœur que la tête. C’est bien ce que « » Le Madiba » » aimait faire. Il savait que ses discours n’étaient pas seulement écoutés par la haute classe, mais par les « petits “’ genres. Mais ce qu’il savait encore plus c’est que pour parler au cœur de n’importe quel auditoire, les métaphores étaient ses meilleurs alliés.

Dans cet extrait de son discours, cette image peut être décodée de façon politique. Les jaracandas sont des arbres importés en Afrique du Sud à l’époque coloniale : Nelson Mandela rend ainsi hommage à l’implantation réussie des Européens dans le pays. Le mimosa du bushveld est une variété d’acacias qui n’existe qu’en Afrique australe. Par cette métaphore, les blancs reçoivent une identité dans des termes similaires aux noirs. Une énonciation extrêmement originale dans l’histoire de la colonisation.

3.La grandeur dans l’humilité

‘Je me tiens ici devant vous non comme un prophète, mais comme un humble serviteur du peuple. Vos sacrifices inlassables et héroïques m’ont permis d’être ici aujourd’hui. C’est donc entre vos mains que je place les dernières années de ma vie.’

Grandeur dans l’humilité. Mandela ne voulait nullement se présenter comme une prophétesse. Mai sans le dire il se présente au Sud africain bien sûr comme un serviteur, mais aussi, et surtout comme le père de la nation. Sa position d’humilité lui impose encore un peu plus d’être la nouvelle figure emblématique de l’Afrique du Sud.

4. Le choix des mots clés

 

Le jour viendra où notre nation honorera ceux qui font que nous avons le droit de dire avec fierté que nous sommes Sud-Africains’.

C’est dans son discours d’investiture devant le parlement le 24 mai 1994 que Mandela montre sa maîtrise de la rhétorique. Si l’on a connu l’Afrique sue Sud dans le temps comme L’État de l’apartheid, ou les citoyens étaient réduits à des races, Mandela était définitivement décidé à effacer cette idée de notre mémoire. Pour indiquer ce changement radical, Mandela, dans l’ouverture de son discours, eut recours à un stratagème rhétorique. Il projeta cette nouvelle condition politique, la Nation, dans le futur. Personne avant lui n’a jamais entrevu l’Afrique du Sud sous le pseudonyme de Nation. Sa connaissance instinctive des discours, et des mots précis pour changer des esprits est impressionnante.

5.savoir être reconnaissants

 

 

‘Nous sommes profondément reconnaissants du rôle que les masses et les dirigeants des mouvements politiques démocratiques, religieux, de femmes, de jeunes, du monde des affaires, ainsi que des leaders traditionnels ou autres, ont joué pour arriver à cette conclusion.’

Il n’oubliait jamais de manifester de la reconnaissance à la masse populaire pour leur implication dans la lutte, pour une Afrique du Sud arc-en-ciel.

Mandela dans les années de sa vie politique n’a pas toujours été partisan de la nation Arc-en-ciel comme il l’indique dans son autobiographie que je vous recommande vivement. Mais le temps et les expériences lui ont montré que dans un pays où se rencontrent plusieurs races, l’unité et la cohabitation sont les seuls moyens de survie.

Voilà, chers amis, comment Mandela se présente comme un maître de la rhétorique et de l’art oratoire. Il a su parler au cœur de son auditoire, utiliser les ternes appropriés, et utiliser des métaphores pour se faire comprendre. Il n’a surtout pas oublié de montrer sa reconnaissance au peuple.

– gagner plus de confiance.

– Éliminer votre trac.

– Être un meilleur communicateur

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur ce que Mandela vous a inspiré

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement mon ebook : ‘’ 22 erreurs à éviter pour avoir une communication réussie »’   juste ci-dessous. Ces astuces simples vous permettront de :

– augmenter votre productivité.

Partager l'article.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •   

2 Replies to “Comment Nelson Mandela m’a appris a être un brillant orateur:5 principes.”

  1. Très bonne idée d’article ! C’est clair que Mandela était un monstre de communication et d’humilité 🙂
    Je pense que la plupart des grands leaders de ce monde se sont inspirés de lui dans leur communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.