[Sunday motivation]Les secrets de Mohamed Ali pour vous .

 

 

Je dis souvent que ceux qui changent le monde sont ceux qui ont appris à se réinventer eux-mêmes. Aujourd’hui, nous étudions le personnage de Mohammed Ali . La légende, le magnat. Le champion de la boxe le plus célèbre de tous les temps, le Leader. Mais qui est-il  ? Qu’est-ce qui fait de lui la légende ? Qu’est-ce qui lui confère la stature de leader ? Qu’est-ce qui le rend tellement attractif ? Mais surtout qu’est-ce qui fait de lui l’un des plus grands orateurs de tous les temps ?

 

D’abord, voyons qui est Mohamed Ali et dans quelles circonstances il est né.

 

Mohamed Ali est né dans l’État de Kenchuty aux États-Unis en 1942, d’une famille pauvre et d’un père quelque peu alcoolique, donc il n’avait pas tous les instruments en main pour devenir une légende. Mais il avait déjà son mental, sa détermination, et déjà à l’âge de 9 ans, il avait trouvé sa voie : la boxe, il en était persuadé. Pour lui, Dieu lui avait donné la voie à suivre. Pour un enfant de son âge, voilà une attitude audacieuse, qui montre déjà quel genre de personnalité il était destiné à être.

Mohamed Ali ou l’Art de la répétition constante.

 

Ne voulant pas paraître trop religieux, Ali était persuadé que chaque être humain avait une mission spécifique à accomplir sur terre, qu’il n’était pas là pour rien et que sa mission à lui était de devenir champion du monde de poids lourd.

 

Il a continuellement renforcé ce statut tout le long de sa vie. Il n’avait pas peur de dire à quiconque qu’il est le meilleur, le plus grand. IL n’y avait pas plus grand que lui.

Les gens appréciaient Ali, pas parce qu’il était forcément le meilleur, mais parce qu’il n’avait pas peur de le dire.

Ali semblait arrogant, mais, il ne l’était pas, son arrogance était mimée et toujours accompagnée d’un brin d’humour, ce qui faisait que tout le monde l’appréciait. Il ne prenait jamais ses adversaires au sérieux, ce qui les déstabilisait.

 

Ali ou comment sortir de la conscience collective.

 

Ali pensait différemment de la masse populaire. Il était sorti de ce que « ’j’appelle » la conscience collective ”. Il n’avait pas peur de dire surtout ce qu’il pensait, au risque que les autres le jugent.

Mohamed Ali ou l’éthique du travail et de la passion.

 

Beaucoup de gens pensent en fait que Ali n’avait pas peur, bien sûr qu’il avait peur, mais il était aussi conscient que la peur ne changerait pas la situation. Et son seul moyen de vaincre la peur était de l’affronter en parlant, en se convainquant qu’il était le meilleur. Cependant,Ali savait qu’il devait doubler ces affirmations de travail. Pour cela, il travaillait jour et nuit, il s’entraînait durement .

 

 

 

Il avait compris qu’affirmer devant le monde entier qu’il était le meilleur, lui mettait plus de pression pour travailler et réussir. Il avait trouvé sa source de motivation.

 

Les autres boxeurs étaient plus motivés par leurs frustrations. Ali était motivé par la passion, et la passion donnait de l’espoir aux autres personnes et à sa communauté.

 

Seule la passion dans ce que vous faites peut donner envie aux gens.

 

 

la chose suivante est que Ali savait que pour marquer le monde, il fallait faire ce que personne n’osait faire :

 

–changer de nom : il est passé de Casuis Clay à Mohamed Ali.

–changer de religion

— refuser de faire son service militaire.

 

Ali savait que pour se démarquer il ne fallait pas faire ce qui était correct, bon aux yeux des autres, mais il fallait surtout faire ce qui était maladroit ou insensé aux yeux des autres. Et c’est exactement ce qui a fait de lui la légende Mohamed Ali.

 

 

Rappelez-vous que tant que vous voulez jouer les politiquement corrects, si vous tentez de ne pas blesser les gens aux risques de leur dire la vérité ( qui pourrait mieux les aider) ce n’est pas mauvais, mais vous ne faites rien de différent des autres. La vérité se trouve dans la différence. Parce que même dans son style de combat Ali était différent de ses adversaires.

 

Tous ses instructeurs disaient , qui était fou de toujours baisser la garde, et qu’il avait 90 % de chance de se prendre un chaos.

 

Il a cependant réussi à convaincre ses instructeurs que sa vitesse pouvait compenser ce défaut.

 

Il est devenu donc l’un des boxeurs les plus rapides et efficace.

 

 

Voici donc quelques éléments que vous pouvez prendre chez Ali :
 

croyez que vous n’êtes pas là par hasard et que vous êtes habités d’une mission

 

N’ayez pas peur de vanter vos capacités si vous les avez, mais renforcez-les par le travail constant et perpétuel. Cependant, travailler intelligemment. Ali savait qu’il avait ses faiblesses. Mais il travaillait plus pour renforcer ses forces. Ne vous attardez pas sur vos faiblesses, mais vos points forts.

 

Créer votre propre style, n’ayez pas peur d’être différent.

 

Cessez d’être politiquement correct et dites ce que vous pensez. Sans être vulgaire. Vous serez mieux apprécié. Je vous le garantis.

 

 

À la fin de ce récit, je retiens une chose sur ce personnage révolutionnaire : aller à la poursuite de l’inconnu et se l’approprier. Si vous cherchez une idole, quelqu’un qui n’a pas peur de se réinventer. Quelqu’un qui n’a pas peur de l’avenir, quelqu’un qui n’a pas peur de ses adversaires même quand ceux-ci semblent plus forts que lui, pensez à Mohamed Ali.

 

 

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement mon ebook : “22 erreurs à éviter pour avoir une communication réussie”. Juste ci-dessous. Des astuces simples qui vous permettront  :

– D’augmenter votre productivité.

– gagner plus de confiance en soi.

– Éliminer son trac.

– Être un meilleur communicateur

 

Partager l'article.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.